Le cake design, c’est un terme que l’on entend beaucoup depuis quelques temps, mais que désigne-t-il  ?

Décorer un gâteau avec de la pâte à sucre, de la pâte d’amande, des glaçages, du sucre… tout cela s’appelle le cake design. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le cake design (aussi appelé cake decorating) est à l’origine un art français. En effet, le précurseur en la matière s’appelle Antonin Carême.

 

Marie-Antoine Carême, dit Antonin, était un pâtissier et chef français né à Paris le 8 juin 1784.

Abandonné par ses parents à l’âge de 8 ans, il trouve refuge chez un cabaretier où il travaille comme garçon de cuisine pour se payer le gîte et le couvert. Naturellement doué, mais aussi à force d’études,  il commence sa carrière à 13 ans en tant qu’apprenti dans dans la célèbre pâtisserie Bailly. Son ascension sera rapide : à 17 ans, il devient « premier tourtier », puis il ouvrira sa première boutique,  la Pâtisserie de la rue de la Paix.

Rapidement, il devient célèbre pour ses magnifiques pièces-montées, qui étaient alors utilisées comme centre de table. Fabriquées en pâtisserie, pâte d’amandes et sucre, elles s’inspiraient notamment des pyramides et temples antiques. Pour cela, Antonin Carême étudiait l’architecture et dessinait ses créations selon les modèles qu’il aimait le plus. Rapidement, on lui confie la confection des pièces montées des tables du Premier Consul et de Talleyrand. Ses inventions de gros nougats et de grosses meringues à base d’amandes et de miel et ses compositions lui valent un grand succès partout en dans toutes les cours européennes.

 

 

C’est donc en grande partie grâce à Antonin Carême que le cake design apparaît au milieu du XVIIe siècle, mais aussi parce que c’est à cette époque que les moules à gâteaux ont fait leur apparition dans les cuisines d’Europe du nord-est.

Ces gâteaux décorés étaient surtout utilisés comme éléments décoratifs des centres de table des riches aristocrates.

  

Mais une autre étape importante va marquer l’essor du cake design : l’arrivée du four à thermostat en 1840. Faire des gâteaux n’avait jamais été aussi facile. A cette époque, la décoration des gâteaux était encore faite de différents glaçages, de glace royale et de décors réalisés à la poche à douille. Ces mélanges de sucre et de blancs d’oeufs cuits recouvraient le gâteau que l’on remettait au four afin d’obtenir un glaçage brillant.

Le cake design à l’américaine a vu le jour dans l’Illinois, lorsque les frères Wilton créèrent la Wilton Enterprise en 1929. Ils dispensaient des cours de cake decorating qui connurent un énorme succès auprès des professionnels comme des particuliers. Au même moment, c’est aussi l’émergence du glaçage à l’américaine, le fameux « buttercream icing » (mélange de sucre glace, de lait et de matières grasses), que l’on nomme en français « crème au beurre ».

Enfin, c’est encore un Américain qui écrira un livre référence en matière de cake decorating quelques années plus tard, Joseph Lambeth.

Depuis, le cake design, sous la forme des celebration cakes, connu un grand succès dans les pays anglo-saxons. Tout le monde a déjà vu au moins une fois un magnifique wedding cake dans un film ou une série. C’est par ce biais que le cake design a fait son retour en France il y a quelques années. Mais cet art est surtout exercé par des particuliers, car les pâtissiers professionnels restent attachés aux pâtisseries traditionnels ou n’ont tout simplement pas le temps de se lancer dans de telles réalisations.

C’est pourquoi on voit apparaître petit à petit un nouveau métier : « cake designer ». Ces véritables passionnés sont capables de réaliser un gâteau unique pour célébrer un mariage, un baptême ou encore un anniversaire.

Preuve du succès grandissant pour la discipline, la création des l’Association des Cake Designers de France.

Le cake design, ce sont des gâteaux ou des pièces montées décorées de pâte à sucre, de pâte d’amande, de pastillages, de pièces en sucre, mais aussi des modelages. Du plus classique au plus surprenant, un seul mot d’ordre : l’imagination !

 

source photo : wikipedia

0

id Praesent velit, Curabitur lectus ut Aliquam Sed